Vente immobilière à Serres-Castet : quelle différence y a-t-il entre le DPE et l’audit énergétique ?

Partager sur :

Le DPE et l’audit énergétique ne se confondent pas facilement. Toutefois, il convient de savoir faire la différence entre les deux examens. Voici quelques points qui permettent de les distinguer.

Leurs objectifs respectifs

Le diagnostic de performance énergétique ou DPE permet de classer un bien selon la quantité d’énergie qu’il dépense annuellement. Ainsi, la propriété peut répondre à une note entre A et D et sera considérée comme un bâtiment à basse consommation énergétique. Ou elle peut être classée F ou G et être une passoire thermique.

À part cela, le DPE détermine également l’empreinte carbone de la propriété à partir de son émission de CO2.

L’audit énergétique, quant à lui, est un prolongement au DPE. Il permet d’avancer les scénarios de rénovation destinés à améliorer les résultats de ce premier examen. Ainsi, si le bien est noté G, par exemple, l’audit devra proposer des solutions pour faire remonter cette note à F ou E, voire D.

Les circonstances pour leur réalisation

Le DPE doit s’effectuer sur tous les biens bâtis à vendre. Il est aussi préconisé sur les places de parking qui sont dotées d’un système de chauffage. 

En revanche, l’audit énergétique n’est requis qu’à la suite d’un DPE qui a abouti à une note F ou G. En d’autres termes, cet examen touche uniquement les passoires thermiques. À part cela, il ne concerne que les maisons individuelles. Les immeubles en mono propriété n’y ont donc pas droit. 

Le moment pour les entreprendre

Le DPE lors d’une vente immobilière à Serres-Castet doit être réalisé avant la parution de l’annonce. Pour cause, selon la loi, son résultat doit être mentionné dans la publication.

Par contre, le propriétaire-vendeur peut attendre de trouver un acheteur avant d’entreprendre l’audit énergétique. De fait, les résultats de l’examen doivent rejoindre le DDT du bien. Le dossier doit être remis à l’acquéreur au moment de signer l’avant-contrat.